Conseils


Puisqu’on ne peut pas tout savoir, voici quelques conseils pour réaliser vos projets et ainsi créer un fichier qui tiendra compte des contraintes techniques liées à l’imprimerie. Bien entendu nous restons disponible pour toutes explications.

Nous espérons que ces informations vous aideront et qu’ elles constitueront une base de dialogue entre vous et notre service PAO.



Que nous faut-il pour créer un document destiné à l’impression?

Il nous faut :

  • un document au format fini.
  • des images à 300 DPI
  • un document en mode CMJN
  • des traits de coupes et « des fonds perdus »

Pour commencer, quelques explications :


300 DPI c’est quoi ?

300 DPI c’est la résolution d’une image nécessaire à une impression de qualité. La résolution s’exprime en pixels par pouce (Dot Per Inch) , il y a donc un rapport directe entre le nombre de pixels d’une image et sa taille.

exemple : une image de 5 x 5cm à 300 DPI, si elle est agrandie

4 fois (soit 20 x 20cm), elle ne fera que 75 DPI et inversement.


Un document en CMJN c’est quoi ?

Tout d’abord il faut savoir qu’il y a deux univers pour représenter la couleur :

  • le RVB ou RGB (Rouge Vert Bleu) qui concerne les écrans, la vidéo.
  • Le CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) qui concerne l’impression sur papier avec de l’encre.

Or le nombre de couleur possible en RVB est beaucoup plus important qu’en CMJN. Certaines couleurs RVB ne sont donc pas reproductibles avec des encres, c’est pourquoi il est parfois préférable de convertir vous même votre document en CMJN et corriger vos images si elles se trouvent altérées après conversion.

Mais attention, si votre projet est destiné à une impression monochrome il faut convertir vos images en mode niveaux de gris de manière à ce qu’elles ne soient composées que d’une seule couche.


Des fonds perdus c’est quoi ? A quoi ça sert ?

Si votre projet comporte des éléments graphiques allant jusqu’au bord du format fini, il faut étendre ces éléments graphiques au delà des traits de coupes.

FONDSPERDUS

De cette manière on évitera le risque de voir apparaître le blanc du papier après la coupe, sur les bords de votre carton, affiche, carte de visite, brochure, etc. Ces fonds perdus seront idéalement de 5mm et ne seront pas nécessaires du côté du pli, par exemple dans le cas d’une brochure.

Pensez votre projet en fonction des contraintes techniques.


Le choix du papier

Il existe deux grandes familles de papier :

  • les papiers couchés (mat, satiné, brillant)
  • les papiers non couchés (« offset* » )
* remarque : ne pas confondre l’offset,  le procédé d’impression avec offset qui désigne ici la nature du papier.

Choisissez votre papier en fonction de l’importance que vous accordez à vos images.

D’une manière générale, les papiers couchés offrent une meilleure fidélité du point de trame en machine, contrairement aux papiers non couchés, qui ont tendance à  « engraisser le point ».

Par ailleurs, la blancheur du papier à aussi son importance car les encres offset sont transparentes. Si vous choisissez un papier légèrement jaune, il jaunira légèrement toutes les images. De la même manière, il donnera la teinte des « hautes lumières » puisqu’en impression offset, le blanc c’est le papier.


Dimensions et fonds perdus

Créez un document au format fini ou au moins homothétique c’est à dire avec le même rapport hauteur/largeur que le format réel.

Prévoyez des fonds perdus de 5 mm de chaque coté du format fini.

Dans le cas d’un ouvrage « en dos carré collé » ou « en dos carré cousu », réalisez la couverture en planche et prévoyez un dos. La largeur du dos dépendra du nombre de pages et de l’épaisseur du papier.

brochures_2


Marges internes

Ne placez pas de texte trop près des bords, ni du pli. Laissez au moins 3 mm.

Si vous laissez tout autour de votre document un cadre, il y a un risque de décalage entre différents exemplaires. La coupe au massicot est précise, mais un décalage de quelques dixièmes de millimètre est inévitable et il apparait de suite que le cadre n’est plus centré.

Pour le cas d’un dépliant, réglez vos marges de telle manière que le ou les plis tombent dans les marges et que vos textes soient centrés dans la largeur de chaque volets.

Quelques exemples de pliages :

pliages

 


Les Filets

Ne pas utiliser de filet avec une épaisseur inférieure à 0,2 pt car ils deviennent peu visibles à l’impression.

Un filet composé d’une seule couleur est généralement bien rendu y compris un filet maigre, cependant le rendu des filets maigres CMJN est à éviter, en raison du repérage des trames les unes sur les autres

Monochrome ou CMJN, les filets maigres en réserves sont eux aussi à éviter en raison de l’engraissement en machine.


Le texte noir

Pour le texte, le noir à utiliser doit être un noir seul, c’est à dire sans jaune, sans magenta et sans cyan, cela pour éviter un défaut de repérage et altérer le dessin de la lettre.

Dans le nuancier d’ Indesign, ce noir 100% correspond au noir entre crochet (ne pas prendre le noir « repérage »!). Par défaut, ce noir est en surimpression.


Le noir « enrichi »

Dans un document quadri, si votre maquette comporte des aplats noirs, il est préférable de créer un noir enrichi, c’est à dire un noir accompagné de Cyan et ou de Magenta et ou de jaune. ( ex: Noir 100%, Cyan 50% ). De cette manière, le noir sera plus intense et cela évitera à l’imprimeur de « monter » le noir de manière excessive et de boucher les images tramées adjacentes.


Les polices

Type de polices acceptées : Postscript (PS), True Type (TTF) et Open Type Format (OTF).

Privilégiez plutôt les polices OpenType car elles ont l’énorme avantage d’être strictement identiques sur Mac et sur Windows, elles possèdent plus de glyphes et de déclinaisons.

Toutefois, il est recommandé de vectoriser certaines polices « exotiques » de vos documents.

Ne pas utiliser les styles gras et italique dans X-PRESS mais sélectionner la police correspondante.


Résolution et redimensionnement des images

Dans le cas d’une image composée de pixels, la résolution doit être de 300 dpi, une résolution supérieure n’apporte rien. Dans le cas d’une image au trait, la résolution doit être de 800 dpi minimum.Le taux d’agrandissement maximum lors de l’importation dans la mise en page doit être de 130 %. Le taux de réduction de 80%. Pour les tirages grand format (à partir de 80 x 120 cm) faites un fichier au quart du format final avec des images à 300 dpi.


Formats d’image et espaces colorimétriques

Les images bitmap peuvent être enregistrées dans de nombreux formats de fichiers et certains sont devenus des standards dans la production graphique.

 

Quels fichiers transmettre à l’imprimeur ?

Soit vous lui transmettez

le fichier natif (Indesign, XPress)

soit vous lui transmettez un PDF

(l’imprimeur travaille avec des PDF)


Le fichier natif

Si vous avez un doute sur votre fichier et que vous ne maîtrisez pas parfaitement vos logiciels il est préférable de nous envoyer votre fichier natif. Cela nous permettra d’avoir toute la latitude nécessaire pour corriger d’éventuelles erreurs. Par ailleurs nous pourrons faire nous même l’exportation PDF avec tous les paramètres adéquats pour notre flux de production.


Attention, le fichier de mise en page ne suffit pas. Il nous faut impérativement un dossier comportant toutes les polices de votre composition, et un dossier comportant toutes les images. En d’autres termes, il faut procéder à « un assemblage »

Les logiciels de mise en page disposent d’une commande très utile pour automatiser cela :

sur Indesign : fichier / Assemblage…

sur Xpress: rassembler les infos pour la sortie.


Le PDF

L’exportation

Le paramétrage pour la création d’un PDF varie d’un procédé d’impression à l’autre et même parfois d’un imprimeur à l’autre. Mais nous vous proposons un réglage d’exportation PDF optimisé pour notre flux de production.

Pour cela, rendez-vous sur la page PDF Expressions2.


L’aperçu des surimpressions

Si votre document comporte des éléments en « surimpressions » et qu’ils apparaissent en « défonce » dans Acrobat, c’est bien souvent un problème de réglage d’aperçu.

surimpression

Pour régler ce problème:

  • Acrobat reader : Préferences/Générales/Affichage/puis aperçu de la surimpression selectionnez Automatique
  • Acrobat Pro : Préferences/Affichage/puis cochez aperçu de la surimpression

Aide-memoire

flat-file-icons

Comments are closed.